Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AfroLyne

Le blog d'une Hairloveuse des cheveux crépus, frisés, bouclés ...

Comment et pourquoi j’ai intégré les poudres indiennes dans mon régime capillaire

Dans ma routine capillaire, j’alterne entre shampooings doux, co-wash, shampooing clarifiant, soins aux protéines, soins profonds hydratants … et … poudres indiennes. Étant donné que j’ai décidé de tout vous dire, parlons de mon anecdote avec ces plantes magiques ! Oui, cela existe et pas que dans Harry Potter !! Ah ah ah !!

Les poudres indiennes

Les poudres indiennes

Avant de les intégrés dans ma routine capillaire, ma collègue chérie que l’on nommera « P », m’avait parlé de la poudre de Shikakaï, un truc, qui selon elle ferait des miracles sur son cuir chevelu et ses cheveux. Au début je n’ai rien compris de ce qu’elle m’expliquait. Pour moi un shampooing c’était liquide et puis c’est tout ! D’où mon incompréhension totale et mon non enthousiasme lorsqu’elle m’en a parlé une première fois …

 

Un jour, en lui expliquant que mon cuir chevelu me démangeait et mon ras-le-bol des produits pharmaceutiques que ma dermatologue me prescrit pour soulager celui-ci, elle me reparle à nouveau de sa poudre la … je l’écoute, mais toujours sans grande conviction. Cependant, mon autre collègue « A » m’en reparle … à croire qu’elles se sont donnés le mot !

Je décide de me renseigner sur le sujet ! Quelques jours passées sur le net, à poser d’autres questions à P puis à A et en revenant au début du livre de Corinne Vincent, qui en parle également, me voici, carte bleu en main en train de passer ma deuxième commande sur le site d’Aroma Zone …

Une semaine plus tard, je reçois le paquet et en voyant la contenance, je me dis « que vais-je faire de toute cette quantité de poudres ? » Je ne me voyais pas faire plusieurs shampooings, mais un seul et puis c’est tout ! Pour ne pas déroger à mes habitudes d’acheteuse indécise (référence à celles qui achètent au coup de coeur puis qui utilisent leurs achats des semaines plus tard), je le range dans une boîte, « à l’abris de la lumière » comme indiqué sur le site et l’oubli.

Deux-trois jours plus tard, cette démangeaison est toujours présente et continue de me pourrir la vie et mes shampooings n'y font rien ! P me demande si j’ai testé cette fameuse poudre … ce qui donne de mémoire cette mini-conversation :

  • Alors, tu as testé la poudre de Shikakaï ?!
  • Non.
  • Et tu l’as acheté pour faire quoi ?
  • Echanges de regards surpris, mais chacune à sa propre surprise. Elle, car elle est persuadés que cela fonctionnera et ne comprends pas pourquoi je l'ai acheté et toujours pas utilisé et moi parce que je suis toujours un peu perplexe par rapport à ce produit !
  • Tu devrais l’essayer. Je ne dis pas que cela va régler ton problème, mais ça va te faire beaucoup de bien.

« Ça va te faire beaucoup de bien » … voilà le déclic ! Aussitôt dit, je relis la fiche détail sur le site d’AZ ainsi que d’autres sites et décide de mettre à exécution ce « shampooing » le soir même.

A l’instant T, je me retrouve face à cette poudre marron, je rigole nerveusement à l’idée de poser cela sur ma tête et ma mère qui me connait par cœur me dit « toi, L...... G....... C..... A.... (ma mère aime bien m’appeler par ma dénomination complète dans certaines situations), tu vas mettre ça sur ta tête ? Laisses-moi rire  ! »

 

----- Il faut savoir qu’à l’instar de moi, ma mère est une adepte des produits naturels. Donc forcément lorsque je lui en aie parlé, ça l’a intrigué, car elle ne connaissait pas les poudres indiennes, mais ça l’a également surprise. Sa fille allait avoir recours à une forme de médecine naturelle, appelez les médias, il faut que cela se sache ! -----

 

 

Anyway, 5mn plus tard, je suis toujours là à regarder cette poudre marron qui a une odeur un peu particulière, non désagréable, mais particulière.

Soudain, je me souviens de ce que je l’ai lu à ce sujet : « Attention, cette pâte est très sensible aux pollutions microbiennes. Veillez à l'utiliser juste après sa préparation. »

Je m’empresse d’aller mouiller mes cheveux et procède à l’application du produit tout en ayant suivi scrupuleusement les conseils de P , d’AZ et d’autres blogueuse que vous retrouverez à la fin de cet article.

Shampooing à la poudre de Shikakaï

Shampooing à la poudre de Shikakaï

Pendant le shampooing que je qualifierais de massage capillaire génialissime j’ai ressenti une réelle sensation de nettoyage en profondeur et surtout d’exfoliation. Comme pour le corps, mais uniquement pour les cheveux !

 

La partie rinçage fût un peu plus complexe et encore une fois, merci P d’avoir pris le temps d’insister en me disant « une fois que tu as fait tes sections, tu ne les défais que lorsque tu appliques la pâte et que l’intégralité de tes cheveux sont rincés ! »

En fait, au moment de l’application de votre poudre indienne, vous remarquerez que vos cheveux forment automatiquement un paquet compact et qu’il est très difficile d’y passer les doigts ou le peigne. D’ailleurs, je vous conseille vivement de ne pas y avoir recours pendant que vous vous lavez vos cheveux !

 

Une fois le « shampooing » complètement rincés, j’ai eu de très bonnes surprises et une mauvaise, mais quand on débute, tout ne peut pas être parfait ! :

  1. mes boucles étaient supers bien définit, tellement que je n’osais plus toucher mes cheveux ;
  2. mon cuir chevelu était propre et mes démangeaisons avaient disparus. D’habitude après mes shampooings, ils diminuent, mais ne disparaissent pas totalement du premier coup ;
  3. des cheveux faciles à démêler ! Le peigne à dents moyens passe facilement. Pas besoin du peigne à dents large ;
  4. du volume ! moi qui ait les cheveux fins et sans volume, j’ai cru rêver en voyant ce petit miracle. Avec le temps, j’ai appris que chaque poudres indiennes avaient leur propre vertus ;
  5. mes cheveux étaient secs ! Pas secs comme de la paille après mes premières séances de natation, mais un peu quand même … Ceci dit, cela était normal, car j’avais oublié sa recommandation ainsi que celle que je prône à tout va sur mon blog « appliquer un après-shampooing après avoir fait son shampooing ! »

Depuis cette expérience, les poudres indiennes font parties intégrantes de mon régime capillaire et cela mensuellement (ou tous les quinze jours quand je peux).

Recommandation pratique avant toute manipulation des poudres indiennes issues du site d'Aroma-Zone :

Certaines poudres telles que le Shikakaï nécessitent de porter un masque de protection et d’être dans une pièce où il n’y aura pas de courant d’air. En effet, certaines poudres ont un effet pulvérulent et irritant pour les voies respiratoires et les yeux. Il est fortement recommandé :

  1. de ne pas les utiliser près d'une source de ventilation ;
  2. d’utiliser un masque et des lunettes lors de la manipulation de la poudre ;
  3. de tenir hors de portée des enfants ;
  4. d’éviter le contact avec les yeux. Dans ce dernier cas, en cas de contact, rincé abondamment à l'eau claire ;
  5. cette poudre de plante peut légèrement foncer les cheveux de couleur très claire.

Petit tuto pour des cheveux crépus ayant une longueur de 20cm environ :

  • dans un bol propre, versez 2 à 3CS de la (ou les) poudre(s) choisie(s) ;
  • faites bouillir de l’eau puis ajoutez progressivement l’eau tiède tout en mélangeant vigoureusement jusqu'à l’obtention d'une pâte ni trop liquide ni trop épaisse (cela sera plus simple pour l’application et surtout le rinçage) ;
  • laisser reposer la pâte 5 à 15mn ;
  • appliquer sur cheveux démêlés, mouillés, idéalement ayant pu bénéficier d’un pré-shampooing en amont et sectionnés en deux ou plusieurs parties. Pour cela, procédez par section pour les étapes suivantes :
    • masser délicatement votre cuir chevelu, puis passez délicatement vos mains enduits de la pâte sur vos longueurs ;
    • une fois terminé, attachez votre section puis passez à la suivante ;
  • laisser poser 2 à 45mn maximum, en fonction de la poudre choisie ;
  • rincez abondamment à l'eau froide ou tendant à se rapprocher du froid ;
    • en fonction de vos cheveux, de la poudre utilisée et de leurs besoins, procédez au choix ou à la suite :
      • à l’application d’un après-shampooing
      • à l’application d’un soin profond hydratant ;
      • au rinçage avec une solution acide (pour resserrer les écailles).
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lyne

AfroLyne ou jeune parisienne passionnée par les cheveux "Noirs" et particulièrement à leurs entretiens !
Voir le profil de Lyne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marion 20/06/2017 12:11

Bonjour Afrolyne, pour me dire si tu connais ce produit de chez https://www.cabokifrance.fr/ et si tu l'a essayer, merci de ton aide.

Lyne 26/06/2017 21:43

Hello Marion, merci pour ton passage et ton commentaire. Non je ne connais pas cette marque. J'ai entendu parler de ce type de produits, mais cela ne m'attire pas. D'autant plus que je n'ai pas accès à la composition totale et exacte de ce produit. Si tu essayes, je veux bien avoir ton feedback !

peauideale 17/05/2017 02:45

Merci:)
j'aime vraiment ton blog

AfroLyne 19/05/2017 12:24

Bonjour et merci pour ce gentil commentaire. À très bientôt !

Chloé 28/04/2017 17:18

ahahahah sympa la comparaison avec Harry Potter. A tester d'urgence alors !

Chloé 28/04/2017 17:18

ahahah, sympa la comparaison poudres magiques et Harry Potter ;)