AfroLyne

Le blog d'une Hairloveuse des cheveux crépus, frisés, bouclés ...

Le Gang des Antillais

Je devrais vous parler plus souvent des films coup de cœur que je vais voir ... mais la #HairLoveuse que je suis y pense rarement ! Cependant, là, je suis obligé de vous parler de ce film ! Mes origines Antillaises me poussent à le faire, tout comme ma soif d'identité (ça aussi il faudrait que je vous en parle ...) !

 

 

Affiche officielle du film

 

 

Nationalité : Française

Dates de sorties :

  • Aux Antilles - Guyanne : 15/10/2016
  • Nationale : 30/11/2016

Genre : Thriller

Réalisé par  : Jean-Claude Barny

Écrit par : Jean-Claude Barny et Phylippe Bernard / Librement adapté du récit « le gang des antillais » de Loïc Lery

Scénario par : Jean-Claude Barny, Thomas Cheysson et Yves Nilly

Produit par : Les Films d'Ici et Synchroteam Films

Durée : 1h 30mn

Avec : Djedje Apali, Eriq Ebouaney, Adame Niane, Zoé Charron, Zita Hanrot, Vincent Vermignon, Lisa Lomi, Karim Belkhadra, Djibril Pavadé, Mathieu Kassovitz, Jocelyne Beroard, Lucien Jean-Baptiste, Romane Bohringer, Cyril Gueï, Julien Courbey, Régis Lux

Site officiel du film : https://www.lgda-lefilm.com/

 

 

Adama Niane, Vincent Vermignon, Djedje Apali et Eriq Ebouaney

Adama Niane, Vincent Vermignon, Djedje Apali et Eriq Ebouaney

 

 

« Un flingue pour se faire entendre, un stylo pour se faire comprendre. Voilà ce que le film expose, le parcours identitaire de quatre jeunes antillais, arrivés en métropole dans les années 70. Ce film est librement inspiré du livre autobiographique « Le Gang des Antillais » de Loic Lery. Un authentique « thriller nègre », un film de genre dans la veine du cinéma afro-américain, avec des héros contemporains, par le réalisateur de Neg Maron, Jean-Claude Barny. »

 

 

Zoé Charron

Zoé Charron dans le rôle d'Odile

 

 

En 1963, le BUMIDOM promettait de favoriser l’insertion en métropole des Français des DOM-TOM. Jimmy Larivière, arrivé à Paris pour refaire sa vie, ne parvient pas à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec un groupe de trois jeunes Antillais va l’entraîner dans une série de braquages retentissants.

 

Pourquoi est-ce que je vous parle de ce film ?

 

Premièrement pour le caractère identitaire. Je suis Française originaire des Antilles et je me renseigne de plus en plus sur mes origines, l'histoire Antillaise et Noire de manière générale. Alors forcément, lorsque j'ai lu le synopsis, je me suis dit, il faut impérativement que j'aille le voir ! Puis lorsque j'ai vu la bande-annonce du film, cela n'a fait que confirmer mon envie d'aller le voir.

 

Deuxièmement, pour son caractère instructif ! Aller au cinéma pour s'instruire, pourquoi donc puisque internet regorge d'informations à ce sujet. Hey bien parce que ça donne un côté ludique à la chose. Apprendre en se divertissant est assez sympathique je trouve. Mais c'est surtout parce que je savais que ce film allait stimuler ma curiosité naturelle. En effet, en visionnant le film, j'ai découvert :

  • comment une de mes Tantes est arrivée en France : par le BUMIDOM (BUreau pour le développement des MIgrations dans le Départements d'Outre-Mer). Il s'agissait d'un organisme public français qui a été créer en 1981 sous la gérance du général de Gaulle et de Michel Debré. Cet organisme avait pour mission d'accompagner l'émigration des habitants des départements d'Outre-Mer vers la France Métropolitaine. Cette émigration avait pour but d'aider les jeunes Antillais à trouver du travail en les incitant à quitter leur terre natale, pour devenir des employés du service public. Malheureusement cela a été accompagné par des salaires misérables et une situation plus qu'inconfortable qui ont engendré des souffrances tant psychologiques que physiques. LADOM (Agence De l'Outre-Mer pour la Mobilité) remplace le BUMIDOM depuis 1992.
  • que des atrocités avaient été réaliser pendant ce BUMIDOM. Notamment  :
    • le déplacement de plus de 70 000 personnes vers la France Métropolitaine. Ce déplacement semble de bonne foi, puisqu'ils vont avoir un logement et un travail ... Comme on peut l'entendre par le biais d'une voix off au début du film « beaucoup sont arrivés, avec un aller simple, pour faire du ménage ... »
    • le « repeuplement » de la Creuse par la « déportation » d'enfants réunionnais contre des fausses promesses d'avenir

 

 

Zita Hanrot et Djedje Apali

Zita Hanrot et Djedje Apali

 

 

Pourquoi aller voir ce chef-d' œuvre ? Pour soutenir les films Afro-Caribéens qui sont malheureusement trop peu présents en France Métropolitaine. Un soutien important et une communication digne de ce nom à dû être faite pour que le film reste à l'affiche pendant quatre semaines consécutives sur la Région Parisienne. Il est actuellement encore à l'affiche, mais dans petits cinémas ! Ce film est un bijoux librement adapté, bien filmé avec des acteurs de qualité qui :

  • a reçu le hublot d'Or de la Meilleure Adaptation au Festival du Film du Croisic 2016
  • a été sélectionné par le Festival International de Films de la Diaspora Africaine de New York dans la catégorie « Meilleurs Films du FIFDA 2016 » aux côtés d’autres films venus des quatre coins du monde. Il a été projeté le 14 janvier dernier au Teachers College de la prestigieuse Université de Columbia.
  • fera partie des films cultes de la culture Noire à avoir vu
  • fera partie de votre DVDtèque personnelle

Le Gang des Antillais - Bande Annonce - VO

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lyne

AfroLyne ou jeune parisienne passionnée par les cheveux "Noirs" et particulièrement à leurs entretiens !
Voir le profil de Lyne sur le portail Overblog

Commenter cet article

Chloé 31/03/2017 14:44

Tiens, on ne parle pas que de cheveux sur votre blog ?! C'est cool ça, j'ai bien fait de m'abonner !
Au fait, on vous-vous-vois ou on te tutoies ?

AfroLyne 03/04/2017 13:48

Bonjour Chloé, Je suis ravie de constater que tu te plais sur le blog ! Installes-toi confortablement, car sur AfroLyne, 10% des articles sont consacrés aux diverses choses et sujet qui me plaisent ! Je vais vite lire tes autres commentaires ! Encore merci et à très bientôt !